épargneinvestissementjeunesse

A 25 ans je ne gérais pas mon argent. Prise de conscience

C’est une phrase qui correspond a ma prise de conscience, il y a quelques années en arrière. A 25 ans il était temps de prendre en main mon argent.

Maîtriser mes dépenses, mettre de côté, et optimiser celles ci.

Peut être que vous vivez aussi cette prise de conscience ? C’est au moment où on a besoin de finances qu’on le réalise plus.

On peut en avoir besoin d’argent pour

L’argent peut signifier plusieurs projets

– voyager,

– acheter un bien immobilier

–  acheter une voiture

– financer un mariage,

– financer ses études

Je prends en main mes finances

J’en ai pris conscience quand j’ai du payer un loyer, et que j’ai dû prendre en charge ma vie, sans papa et maman.

Dans cet article, nous allons découvrir comment prendre en main nos finances.

Si c’est fait jeune, tant mieux.

Sinon c’est jamais trop tard !

Allez, on y va.

Mais avant, je tiens à vous prévenir que sur ce blog, vous ne trouverez pas des conseils gratuits, qui ne marchent pas. DMO consulting c’est démontrer (demo) par l’expérience !

L’insouciance de la jeunesse peut coûter cher. Il faut donc prendre absolument prendre le contrôle sur l’argent avant qu’on en ait vraiment besoin, le plus tôt possible.

On sait tous que faire un budget et respecter ne marche pas.

Ok tant mieux, ca ne marche pas pour moi non plus….

Bon disons qu’un budget prévisionnel personnel permet d’avoir une vision d’ensemble, mais le but est de le respecter, et c’est tout l’enjeu.

C’est plutôt un état d’esprit à adopter, et des réflexes à avoir.

Une fois que vous avez la bonne mentalité, votre façon de gérer l’argent se corrige naturellement.

Vous trouverez ici, des solutions simples, et transparentes, qui, je l’espère, vous aideront vraiment !

Les actions de base pour assainir sa gestion financière personnelle sont les suivantes.

#1 Une épargne de précaution

Commencer à épargner pour faire face à des imprévus : une voiture qui tombe en panne, un chauffage qui grille, un accident de la route responsable. Cette épargne de précaution sera utile pour subvenir à vos besoins en cas de coup dur.  Cette épargne est réservée exclusivement à cela, et on s’interdit de l’utiliser pour d’autres dépenses.

Se constituer une épargne de précaution
Se constituer une épargne de précaution, c’est être prudent

Très bien, mais combien faut il épargner tous les mois ?

Quel montant pour l’épargne de précaution ?

Il est bon de s’habituer à mettre de côté 10% de son revenu, tous les moins. A adapter bien sûr, selon votre revenu.

Cependant, pour épargner, il faudra maîtriser ses dépenses. Et c’est un point à bien raisonner, lorsqu’on parle de gestion de finances personnelles.



#2 Une gestion des dépenses sous contrôle

Si vous prenez en main votre argent, et si vous prenez conscience des dépenses, vous devez savoir répondre à ces questions :

– Quels sont tes achats qui correspondent à mes BESOINS ?

Exemple : le loyer, la nourriture, les habits, les transports.

Et quels sont ceux qui correspondent à mes DESIRS ?

Exemple : acheter un nouveau smartphone tous les 6 mois

Cette question vous permet déjà d’identifier les domaines à corriger.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’éliminer les petits plaisirs de la vie, mais de les contrôler.

Il existe ensuite un autre aspect à envisager, celui de l’investissement.

#3 Investir votre argent

Avez vous déjà pensé à investir votre argent ? 

Je ne parle pas de l’investir sur le Livret A, mais bien de l’investir dans un produit d’investissement, qui va vous rapporter des intérêts, digne de ce nom.

A cette étape là, il est primordial de comprendre ce qu’un investissement peut vous procurer. Pour cela, je vous renvoie à l’article sur la puissance des intérêts composés à lire absolument.

Il existe donc plusieurs investissements. Nous en verrons quelques uns.

#4 Plan d’actions

Les directions financières que j’ai prises à 25 ans

– Achat d’un appartement pour une résidence principale.

Payer toute sa vie un loyer ? Impossible. Acheter et rembourser son prêt pendant 20 ans son appartement. Mieux.

Jeune et inexpérimenté, je me suis lancé en 2008 dans l’achat d’un T2 en centre ville. Pourquoi ? Car en centre ville de Toulouse, la valeur est sûre pour la revente.

Avant d’acheter, il faut  bien sur pouvoir se projeter un minimum pour les 3 prochaines années minimum.  C’était bien mon cas.

Je réalise donc mon premier emprunt d’un montant de 120 000€ a un taux de 4,8%. (Oui, à l’époque, c’était les taux). Ça me paraît fou aujourd’hui.

Mais au final, j’investi pour ne plus avoir à payer de loyer !

Je ne regrette en rien ce choix, et je vous invite à considérer un achat immobilier. Comptez simplement le montant que vous avez versé en une année à votre propriétaire, et vous verrez que le montant grandit vite !

– Challenger mes assurances et renégocier a la baisse

Avez vous remarqué que les assureurs récompensent les nouveaux contrat mais pas la fidélité ? Il est donc normal de faire jouer la concurrence, et de renégocier les assurances habitation, assurance voiture, régulièrement.

Mon bon plan personnel est celui d’une assurance habitation chez Amaguiz, qui se veut compétitive. Pour consulter l’offre, suivez mon lien ici. (lien affilié)

Et vous, avez vous mis en place des actions pour mieux gérer vos finances ? Partagez nous lesquelles, et comment avez vous fait ?